ROAD TRIP USA PART. 3 • RETOUR EN CALIFORNIE

Le désert est une véritable fournaise pour les bretons que nous sommes. À ce stade du road trip, retrouver un environnement frais devient vital. Notre dernier trail au coeur du Zion National Park nous avait offert un spectacle dantesque mais il est désormais temps de quitter ces contrées enflammées.
Le soir, on atterrit dans un motel peu reluisant mais bon marché. Une vieille dame nous accueille et la réception se fait directement dans son salon, chez elle. Atypique. Notre chambre se révèle surprenante puisque spacieuse et quasi immaculée. Cependant, l’assourdissant bruit du ventilo et la chaleur écrasante se sont visiblement réunis pour nous garder en éveil toute la nuit. Malheureusement pour eux, notre niveau de fatigue est tel que dormir au pied d’une turbine d’avion tournant à plein régime n’y changerait rien. Mon sommeil restera de plomb.
On passera la journée du lendemain sur la route, laissant défiler les paysages déjà croisés à l’aller pour franchir la frontière Californienne. Cette fois-ci on attaque le nord de l’Etat, vers les parcs nationaux les plus verts de l’ouest.

El Capitan Yosemite

 

SÉQUOIA NATIONAL PARK

La route démarrant au pied des montagnes nous amène droit vers le ciel, au delà des cimes, là où se cache secrètement la forêt des géants. Les séquoias dévoilent petit à petit leurs traits intimidants et se présentent à nous comme les gardiens célestes d’un temple forestier secret que l’on est pressés d’explorer.
L’arrivée dans cette atmosphère étrange empruntée à Twin Peaks nous fait du bien.

campground sequoia national park

 

Sequoia

De retour au camp, on s’approvisionne au Visitor Center, on avale un sandwich et on repart pour un trail. L’objectif étant d’atteindre une cascade quelques kilomètres plus loin et pour cela il suffit de suivre la rivière divisant en deux le campground. On la remonte de rocher en rocher mais honnêtement, avoir en tête la présence d’ours dans le coin ne me rassure pas. Le moindre bruit met en alerte mes sens. Si bien que quelques minutes plus tard, au détour d’un buisson, un grognement émerge de la broussaille. Mon coeur s’emballe et mon corps réagit de manière autonome en réalisant un demi-tour immédiat. « Melvin, on s’en va, et vite ! ». Regard dubitatif, il ne bronche pas et s’avance même. Derrière le feuillage il y découvre une station météo. D’où le « grognement »… Fou rire général.
On poursuit la randonnée via le sentier. Finalement, la cascade du bout du chemin est inexistante. La sécheresse californienne de fin d’été aura eu raison d’elle.

trail sequoia nation park

« Bears, bears, bears ! ». Notre peur se concrétise au retour. Des randonneurs nous signalent la présence de 3 ours sur le chemin. 2 petits avec leur mère. Abasourdis, on reste plantés là, au milieu du sentier, ne sachant pas quoi faire. Les randonneurs nous ont averti qu’il valait mieux montrer explicitement notre présence pour ne pas s’attirer les foudres de la mère. On s’exécute sur le champ puis on avance petit à petit, au rythme de leur lente marche ponctuée par de nombreux arrêts.
Les 3 ours noirs finissent par s’écarter du sentier, nous laissant filer à toute vitesse vers le camp. La plus belle rencontre de ce voyage vient de se livrer à nous. À la fois effrayante, belle, inquiétante et sensationnelle.

 

YOSEMITE

Les plus belles photographies d’Ansel Adams ont été capturées à Yosemite. Et on comprend vite pourquoi. Le parc national révèle tout ce que Mère de Nature à de mieux à nous concéder. D’ailleurs, le parc en est sa personnification. Dès l’entrée dans la vallée, le ton est donné : El Capitan vous domine par son envergure démesurée et admirable.
On sillonne de nombreux trails, de Mirror Lake (à sec…), en passant par Nevada & Vernal Fall. Aujourd’hui encore, l’appel de Yosemite est fort et l’envie de déceler d’autres secrets de son âme m’ébranle. Finalement, les mots me manquent.

el capitan à Yosemite

Yosemite national park

Yosemite vallée

yosemite vernal fall

Yosemite forêt

yosemite animaux sauvage
On finira par s’abandonner dans les eaux froides de Yosemite, au pied d’El Capitan. Nos pieds nous remercient.

 

IF YOU’RE GOING TO SAN FRANCISCO…

L’asphalte nous avait presque manqué. Les passages par Séquoia Park et Yosemite nous ont laissé des traces indélébiles et c’est avec mélancolie que l’on s’en va. Pourtant, notre prochaine destination est attendue. 3 lieux pour la définir : Golden Gate, Alcatraz, Silicon Valley. Arpenter les rues abruptes de San Francisco est un devoir. Tout comme passer par Pier 39 pour y rencontrer quelques lions de mer s’adonnant à un plaisir simple de la vie : dormir.
À 1000 lieux du charme de Los Angeles et de Las Vegas, San Francisco expose une mixité culturelle débordante et éclatante. Entre Chinatown, Little Italy ou encore au détour d’une rue méconnue, on a le sentiment de visiter un musée du monde et des genres humains. Les habitants semblent si différents des uns des autres. Si uniques. Si originaux. La vie à San Francisco semble débordante, exaltante, triste, heureuse, intense, paisible. Tout ça à la fois.

Chinatown San Francisco

rue à San Francisco

rue à San Francisco

rue à San Francisco

tramway San Francisco

Golden gate à San Francisco

Golden gate à San Francisco

 

PACIFIC COAST HIGHWAY

Le voyage se termine. On dévale frénétiquement l’artère de la Californie, celle qui longe l’océan pacifique au gré des falaises littorales émergentes des terres. Véritable hymne au dépaysement et à la liberté. Une plongée vers la face dorée des Etats-Unis où nos yeux se perdent vers l’horizon pointant un autre monde, au delà des flots, synonyme de vie.

road trip usa

le long de la pacific coast highway

pacific coast highway

pacific coast highway

On saluera une dernière fois Los Angeles en se baignant dans les eaux charnelles de Venice Beach. Le soleil expose ses derniers rayons rouge flamboyants avant de s’éteindre. On se reverra. Soyez-en sûr.

mer du pacifique

plage de santa barbara

santa barbara

santa monica los angeles

santa monica

13h de vol plus tard. Il me tarde de retrouver Estelle.

4 Comments

  • Eloïse Terrier

    Les photos sont magnifiques, ça donne vraiment envie d’y aller!
    Bonne continuation!

  • Audrey

    Merci pour ces 3 articles qui me remmènent en Californie ! ;)
    Des souvenirs avec LA, Yosemite et San Francisco, des découvertes avec les parc nationaux du désert et Las Vegas (impressionnant ces trails d’ailleurs !) !
    Ca donne envie de reprendre l’avion !!

Poster un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :