INTERVIEW CAPTAIN YVON

Cela fait quelques temps que je suis le travail de deux blogueurs/photographes français bien connus des voyageurs : Djisupertramp et Santadenn. Quand j’ai appris l’existence de Captain Yvon, une collaboration née de leur rencontre,  ma curiosité a été immédiatement éveillée. J’ai voulu en savoir plus sur l’association en leur posant quelques questions :-)

Avant tout, présentez-vous chacun en quelques mots

Djisupertramp : Hello, je m’appelle Jérémy, j’ai 27 ans et j’habite à Lyon. Je suis community manager dans le milieu de l’outdoor et je suis un passionné d’images. Que ce soit photo ou vidéo, j’aime toujours partir avec un boitier sous le bras, pour immortaliser mes sorties. Amoureux de la montagne et plus particulièrement du massif du Mont Blanc, j’aime absolument tous les types de paysages et d’expériences outdoor à vivre, de la montagne au désert, en passant par les airs ou l’océan. J’aime pratiquer le surf, le VTT, le ski, la randonnée et pas mal d’autres sports.

Santadenn : En vrai je m’appelle Grégory, j’ai la trentaine passée, je suis jeune papa et je vis dans le Finistère en Bretagne. Je suis photographe freelance et depuis peu, vidéaste en herbe. Je suis un éternel amoureux de la nature et des grands espaces, aussi bien au bord de l’océan qu’à la montagne, ici ou ailleurs. Quand j’ai un peu de temps, j’aime beaucoup me mettre à l’eau pour surfer, me balader en paddle ou bien profiter des coups de vent en kitesurf.

On tient également à mentionner Marco Lopez (@exploremarco) que nous avons pris sous notre aile et qui contribue depuis peu à l’aventure Captain Yvon.

djisupertramp

Djisupertramp

Santadenn

Santadenn

Comment vous êtes vous rencontrés ?


La rencontre commence à dater, car ce devait être aux alentours de 2009/2010. On se suivait et on échangeait surtout sur Twitter, mais c’est en 2013 qu’on s’est vraiment rencontrés pour la première fois. On a tellement de points communs que depuis, on ne se lâche plus :-)

Quel est le concept de Captain Yvon ?

À l’origine, Captain Yvon était le nom du blog d’inspiration outdoor que l’on a tenté de mettre en place début 2014. On tenait vraiment à lancer un projet pour faire parler nos passions communes, à savoir le monde de l’image et les activités outdoor.
Mais lancer un nouveau blog demande énormément de temps, nous avions déjà nos blogs à gérer et nous ne pouvions pas tout faire donc ce projet est rapidement tombé à l’eau… Et c’est pas plus mal ainsi, car avec du recul, ce choix aurait été une erreur. Malgré tout, nous tenions à ce projet commun, et l’idée de monter une association à but non lucratif, toujours sous le nom de Captain Yvon, est apparue comme une évidence. Cette structure allait nous permettre de partager nos expériences plutôt que nos inspirations. Nous pouvons désormais utiliser notre savoir-faire dans le monde de la vidéo et de la photographie pour traiter des sujets qui nous tiennent à coeur et partager nos aventures et projets.
Aujourd’hui, notre concept est de réaliser des reportages photo, des vidéos et documentaires en relation directe avec des protagonistes outdoor, en mettant en avant notre sensibilité pour le respect de l’environnement.
Nous prenons vraiment à coeur ces problèmes liés à l’environnement et nous essayons de faire changer les choses à notre échelle, à travers les différents projets que nous mettons en place.

J’imagine que des projets sont en cours pour 2017. Avez-vous quelques infos à nous transmettre ?


Les envies et projets sont nombreux et il ne se passe pas une semaine sans qu’on ne se propose pas une nouvelle idée. L’association est encore jeune et nous commençons juste à finir de tout mettre en place, établir notre stratégie de communication et monter des projets.
Pour 2017, nous espérons proposer quelques workshops, nous travaillons actuellement sur un nouveau projet de vidéo dans le domaine de l’outdoor et nous allons également travailler à quelques travaux commissionnés qui nous permettent de rassembler les fonds nécessaires à la réalisation de projets qui nous tiennent à coeur, mais qui demandent un investissement personnel et financier assez important.
Ces gros projets sont encore loin, on ne va pas trop en parler pour l’instant.

Quels sont les photographes/vidéastes qui vous inspirent ?

Nous suivons beaucoup de créateurs, mais nous sommes d’accord pour dire que le travail de Jeremy Koreski est vraiment très inspirant. Ce photographe originaire de Colombie Britannique dégage quelque chose de tellement fort et authentique à travers ses images… C’est ce que nous nous efforçons de conserver, l’authenticité !
Dans un autre registre, nous sommes impressionnés par les travaux de photographes comme Vincent Munier pour ne citer que lui. Cette détermination, cette patience et cette passion pour obtenir la meilleure image dégagent énormément d’humilité.

Quels matériels utilisez-vous ?


Nous ne sommes pas attachés au matériel. Nous considérons nos appareils comme des outils et c’est notre boulot de faire parler nos outils, pas à nos outils de faire le travail.
On essaye quand même de rester cohérents et de proposer une bonne qualité d’image dans nos travaux avec un matériel relativement performant. En ce moment nous avons du Nikon (Df), du Sony (a7sII et a6300) et quelques GoPro et des drones. Mais rien ne reste figé, encore une fois, nous choisissons un matériel adapté à nos besoins et non pas à nos envies.

matériel photo


Un workshop était organisé le 11 février dernier. Vous avez donc une volonté de partager votre savoir en matière de photographie. Quel serait votre premier conseil pour quelqu’un qui souhaite se lancer ?


Oui, cette notion de partage est vraiment importante pour nous. Pour se lancer et obtenir de belles images, il n’y a pas de secret… Il faut pratiquer énormément, être curieux,  sortir tôt et rentrer tard… Il faut passer beaucoup de temps au même endroit, y revenir régulièrement et apprendre à observer la nature, la comprendre et pouvoir la sublimer à travers une image.
Même après plus de 10 ans de pratique, nous apprenons énormément à chaque sortie et nous nous émerveillons de chaque instant que la nature peut nous offrir.

Je vous laisse le dernier mot…


Pour notre dernier mot, nous allons plutôt citer Yvon Chouinard qui a inspiré la création de l’association Captain Yvon avec laquelle nous défendons à notre manière les valeurs de ce grand homme :

“…most of the damage we cause to the planet is the result of our own ignorance.”


Les liens utiles :

Si tu veux aller plus loin, viens donc t’inspirer sur le blog !

Poster un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :